Compte-rendu spectacle // Oranssi Pazuzu, Montréal, Bar le Ritz (13 octobre 2019)

La formation de black métal psychédélique Oranssi Pazuzu était de passage à Montréal. Cette première offrande offerte au public montréalai allait en mettre plein la vue pour une soirée forte en sons psychédéliques et en intensité. Le Bar le Ritz faisait office de salle comble pour l’occasion. Une co-présentation de Evenko, Greenland Productions et Extensive Enterprise.

Veuillez prendre note que le compte-rendu de Insect Ark (1ere partie) ne sera pas disponible

C’est sous une chaleur vorace et accablante (les concerts à guichets fermés au Ritz oblige), que la formation finlandaise pris d’assaut la scène sous une tonne d’acclamations. On voit que la formation était attendue, et le public lui, plus prêt que jamais aux textures denses et psychédéliques du groupe. Le groupe affichant déjà fort bien ses couleurs, le son qui en ressortait fut complètement déstabilisant, puissant et méticuleusement calculé. Le groupe se plaît à utiliser toutes les ressources possibles, bénéficiant de 3 claviers, qui conféraient une étanchéité très intéressante à leur musique.

La performance démarra avec «Uraanisula», qui donna le ton avec des sons de guitares perçants et des vocaux étranges et dépressifs venants du claviériste principal du groupe. Les pièces maîtresses de Värähtelijä furent sans contredit les mieux accueillies. L’ésotérique «Satuuratio», l’aventureuse «Lahja» et l’imperturbable «Vasemman käden hierarkia» résonnent avec leurs sons apocalyptiques et difformes qu’on leur connait. Ce qui fait le bonheur d’écouter un groupe comme Oranssi Pazuzu, c’est d’entendre un groupe si confortable à amener de nouvelles idées dans un genre, le black métal, qui ne demande qu’à explorer de nouveaux cieux. On sentait le groupe bien en confiance pour jouer un style qui en demande beaucoup, surtout quand il s’agit de certaines phases plus psychédéliques, voir improvisées. Sur ce point, la Palme d’Or revient au guitariste Niko Lehdontie (Waste of Space Orchestra) qui était un vrai boute-en-train, gesticulant sans cesse, repoussant ses limites. Dans tous ses bidouillages, les effets de guitare difformes et même des passes plus industrielles, il incarnait le côté fantasmagorique qu’Oranssi Pazuzu représentait. Le son de la basse était étanche, précis et toujours en symbiose avec les percussions, souvent tribales, aux influences jazz et avec des blasts beats typique du black métal. Les cris stridents du chanteur, étaient sincères et transperçaient l’âme des spectateurs présents.

Le tout ne s’est pas fait sans heurts. À quelques reprises, et malgré tout le talent que le groupe possède, le défaut de la soirée a été de jouer dans une petite salle comme le Ritz. Avec ce succès inattendu (à la grande surprise de plusieurs), il était parfois difficile de bien percevoir tous les effets que le groupe projetait. Il en était de même pour la voix. Si le groupe n’avait rien à se reprocher côté lourdeur ni de la puissance (une belle visite du SPVM pour plainte de bruits peut en témoigner!), certains des effets les plus intéressants étaient parfois étouffés dans une étanchéité du son un peu trop forte. Ces aspects demeurent cruciaux dans la musique d’un groupe comme Oranssi Pazuzu… Une écoute sur album se veut donc l’option la mieux privilégié pour l’auditeur.


Malgré cette embûche, Oranssi Pazuzu a réussit son pari de montrer que le black métal, avec une voie expérimentale, ouvrent des portes toutes grandes, et permet d’aller chercher une belle variété de gens attentifs à ce genre de musique particulier. Rajoutez à cela un talent fou, une présence sur scène très convaincante, et vous obtenez un des groupes de métal les plus intéressants du moment. Un must à revoir si le groupe revient en sol québécois!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s