Larry Young – Lawrence of Newark

Année de parution: 1973
Pays d’origine: États-Unis
Édition: Vinyle, Perception – 2007
Style : Free Jazz Fusion, Avant-Garde, Jazz-Funk Freakout !

Larry Young était le plus grand organiste que le Jazz ait connu, ni plus ni moins ! Ouaip. Encore plus cool que ce cher Jimmy Smith, qui fut cependant une grosse influence pour mon Larry chéri. Après avoir fait ses armes de guerre auprès de légendes comme Hank Mobley et Kenny Dorham, sieur Young développe son jazz très particulier en tant que leader de groupe sur l’étiquette Blue Note. Il y signe 7 excellents disques (dont le sublime “Unity” ; chronique à venir) dans un style “Post-Bop” (mais avec des petites touches avant-gardistes par ci par là). Il se joint ensuite à l’aventure “Lifetime” avec Tony Williams, un des premiers groupes à oeuvrer dans un style alors en pleine gestation : le Jazz-Rock.

C’est au sein de cet ensemble qu’il va modifier totalement son approche de l’instrument… Il adopte un côté très “psyché” et parfois même presque “ambient/enveloppant/atmosphérique”. Il vient colorer la musique de ses confrères avec ses interventions flottantes, cosmiques, irréelles… Un certain Miles Davis (qu’on ne présente plus) fera d’ailleurs appel à lui pour les sessions de Bitches Brew, probablement les sessions studio les plus incroyables du 20ème siècle. Il participera aussi à une tournée magistrale avec les guitaristes Carlos Santana et John McLaughlin… Fort de ces nombreuses expériences musicales, notre homme s’adonne à l’exercice d’un autre disque en tant que band leader en 1973. “Lawrence of Newark” est le résultat de ces quelques 5 années de pérégrinations sonores rocambolesques. Et c’est un coup de maître.

On erre ici dans un jazz à la fois LIBRE et fusionné. À mi-chemin entre le Sun Ra Arkestra, le Miles de l’époque Kozmigroov et le Jean Coltrane de la fin… D’ailleurs, Pharoah Sanders, grand acolyte de John, sera “invité mystère” (crédité comme tel) sur une piste de ce “Lawrence of Newark” jusqu’au boutiste. C’est un disque à la fois spirituel, vertigineux, planant, rock, jammy, presque kraut-rocky même, bordélique ET contrôlé…. Bref, c’est DIVIN !

“Lawrence” est un grand disque Jazz de son époque ; une époque où le Jazz explosait littéralement dans tous les sens en même temps, touchant au Rock mais aussi à la musique africaine, au Soul, au Funk, au Blues, au classique contemporain (et j’en passe). Le machin foutraque de Larry est une genre de supernova rougeoyant de milles (et uns) feux interstellaires. Même quand c’est tranquille en apparence, tu sais qu’il y a de la folie rampante en dessous…. L’orgue électrique (et ses milles effets ahurissants) est la pierre angulaire de l’opus mais est solidement secondé par la batterie, les congas, tambourins, charleston, guitare, violoncelle, trompette, saxophones et cloches extatiques…

Sur mon édition (différente de la plupart), on a une Face A complètement chaotique, avec un “Khalid Of Space (Part Two) Welcome” en clôture qui est un monument de Jazz Fusion incandescent (avec une énergie presque “punk-funky” par moments… bordel, ces cris sauvages !!!). La Face B, loin d’être plus convenue, est beaucoup plus énigmatique/hypnotique. La prod est très étouffée et plus ou moins ratée… mais cela convient parfaitement à ce disque tout sibyllin qu’il est. Ça rajoute une aura de mystère au dessus de la chose bruitative qui vogue vers un ailleurs toujours incertain, en chute libre.

Larry Young nous quittera malheureusement en 1978 (terrassé par une pneumonie)… “Lawrence of Newark” est son plus grand “statement” artistique pour votre humble serviteur. À explorer d’urgence pour les amateurs de musique aventureuse de tous acabits.


Si vous avez apprécié ce disque, Salade d’endives vous conseille également :

HERBIE HANCOCK – Mwandishi
MILES DAVIS – Bitches Brew
SUN RA – Lanquidity
HERMETO PASCOAL – A música livre de Hermeto Paschoal

One comment

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir.

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s