Entretien avec Flesh of Tituba

Projet solo britannique officier du métal noir cru et occulte.

1. Veux-tu parler de la signification du nom Flesh of Tituba et de ton pseudo Acwulf ?

Tituba fut la première femme accusée durant les procès des Sorcières de Salem. Ma musique est influencée par la sorcellerie, l’occultisme et le folklore ancien, donc c’était logique de nommer ce projet d’après quelque chose relié à ce thème. Tituba étant le début d’un grand pan de l’histoire.

Acwulf signifie loup de la forêt de chênes. Je passe beaucoup de temps à me promener dans les bois et les champs autour de chez moi, voilà pourquoi j’ai décidé d’utiliser ce nom.

2. Quelles sont tes influences (musicales, littéraires, cinématographiques, etc.) pour ce projet ? C’est ton premier ? Qu’est-ce qui t’as amené au black metal ?

Flesh Of Tituba n’est pas mon premier projet. J’ai sorti un EP dans le cadre de mon autre projet Nattestav, mais je ne sais pas si je vais continuer. Musicalement, j’ai beaucoup d’influences. Trop nombreuses pour les énoncer ici, mais je pourrais nommer côté black metal Burzum, Satanic Warmaster, Gorgoroth, ou côté thrash old school, Exodus, Slayer. Le post-punk aussi, tel que les débuts de The Cure ou Cocteau Twins. Des livres sur la démonologie, des écrivains comme Edgar Allan Poe, des philosophes comme Friedrich Nietzsche.

Les films forment aussi une très longue liste… The VVitch a eu un très grand impact sur moi. Les paroles que j’ai écrites pour la chanson Le matin des magiciens sont basées sur la fin de ce film, la partie où Thomasin vend sa semelle au diable. Je trouve que ce film a été brillamment exécuté, là où, malheureusement, beaucoup de films d’horreur échouent.

Je dois dire que l’album qui m’a amené au black metal est Det Som Engang Var de Burzum. Je me souviens avoir entendu cet album, il y a de nombreuses années et avoir pensé que c’était ainsi que le métal devait sonner.

3. Sur ton Bandcamp, j’ai lu que ta musique est un hommage à l’occultisme et au savoir oublié de l’humanité. Veux-tu développer ?

Ma musique est une représentation d’une partie de l’histoire qui fait naitre à la fois la peur et l’espoir chez les gens. Quelle que soit la façon dont vous voulez la regarder, c’est toujours le cas pour certains. Cela persiste encore dans une certaine mesure à travers les superstitions que nous avons. Plusieurs croient encore beaucoup à la façon dont les gens le faisaient à l’époque. La connaissance oubliée est la connaissance que nos ancêtres ont essayé de nous transmettre, mais pour beaucoup, elle ne correspond pas au « nouveau monde. »

4. Que penses-tu de l’humanité ?

L’humanité détruit tout ce qu’elle touche, y compris elle-même. Nous suivons aveuglément des dirigeants égarés et nous nous permettons d’être faibles. L’humanité est la puanteur sur cette planète.

5. Récemment est paru un clip vidéo pour le titre ‘Death Watch’ qui a beaucoup à voir avec la décomposition…

Nous nous décomposons tous… éventuellement du moins. Death Watch dépeint la décadence que l’humanité s’inflige à elle-même, la dégénérescence que nous sommes lentement devenues au fil du temps et le fait que nous resterons probablement à ce stade.

6. Comment vois-tu l’importance de l’anonymat dans la scène black metal underground ? Pour moi, c’est une démonstration que cet art est bien plus important que les personnalités.

Je pense que l’anonymat est important à certains égards, mais pas trop. De nos jours, il est très difficile de rester anonyme. Mais tu as absolument raison, l’art est plus important que les personnalités. La plupart de la scène musicale est remplie de putes médiatiques, même côté métal grand public.

7. Veux-tu parler politique ?

Flesh Of Tituba n’est pas un projet politique. En ce moment, au Royaume-Uni, la politique est tout simplement ridicule, peu importe l’allégeance. Pour être honnête, je ne me soucie plus ni de l’un ni de l’autre. Leurs querelles ne changeront rien donc, je ne pense plus à eux. On devrait tous les foutre au feu!

8. Que prévoies-tu pour l’avenir ?

Pour le moment, je prépare mon premier album, mais j’ai des riffs et des esquisses de chansons que je vais travailler pour le futur. Sinon, je prends les choses comme elles viennent.

split with Isataii (2021)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s