Entretien avec Le BazaràMax

Je me suis entrenu avec le guitariste Raphaël Desgagnés :

1. Bonjour, Le BazaràMax est un groupe de rock festif québécois avec des cuivres, des influences folk, blues, swing, pop et country. Premièrement, j’aimerais connaitre votre parcours musical.

Le groupe a commencé avec le chanteur-auteur-compositeur interprète Maxime Lavallée-Lang, qui a fondé le groupe en 2013 au Cégep du Vieux Montréal. Depuis 2012, il commençait déjà à écrire sérieusement ses propres chansons comme par exemple “Loi Matraque” apparaissant sur notre album “En Quête De Liberté”. Plusieurs musicien(nes) ont joué pour Le Bazaràmax, mais le groupe a commencé professionnellement avec huit membres, ensuite sept pour finir avec cinq membres (depuis 2019).

Durant la période du Cégep, le groupe a commencé à faire des spectacles hommage aux Colocs. Ce groupe fait partie des influences majeures du BazaràMax à cause de sa musique à la sonorité festive. Outre les Colocs, nous adorons les artisans de la musique québécoise de l’époque comme Plume Latraverse, Richard Desjardins, Offenbach ou encore Daniel Bélanger, Jean Leloup, etc. Sinon, la musique du 20e siècle nous inspire beaucoup comme le vieux rock n’roll ou le gros rock, le blues, etc.

Au début, le groupe s’appelait “Le Grand Bazar”, mais nous nous sommes rendu compte qu’un autre groupe portait ce nom, soit celui de Michel Fugain avec “Le Big Bazar”. Alors plus tard, nous avons eu l’idée de rebaptiser le groupe “Le BazaràMax” en mélangeant la grande quantité de musicien(nes) à l’époque, représentant un véritable bazar de musiciens, et le prénom de notre chanteur Maxime. Chacun des membres du groupe a ses propres inspirations musicales et une fois le tout mélangé, nous avons réussi à créer le son “BazaràMax”.

2. Le but du groupe est de faire danser les gens tout en essayant de les faire réfléchir? Est-ce que le groupe est une forme de thérapie ou de catharsis ?

On a envie que le monde fasse le party en nous voyant jouer ou en écoutant notre musique. Nous voulons propager l’amour, l’amitié, rassembler les gens et les faire danser. Le but du groupe est principalement de faire de la musique pour faire de la musique et la jouer pour qui veut bien l’entendre. Je dis souvent au gens qui ne connaissent pas Le BazaràMax que notre musique est faite pour leur faire oublier leur semaine de marde!

3. Veux-tu parler du processus d’enregistrement de l’album ?

Notre album “En Quête De Liberté” a été enregistré à Prévost, au Studio Saint-Louis, chez Gilles Belisle. Si je me souviens bien, il nous avait vu au Club Soda en 2016 et était allé voir Max après le concert pour lui proposer un projet d’enregistrement. Nous sommes allés dans son studio et avons enregistré en 2018 notre premier single “Encombré”. Nous avons enregistré cette piste un instrument à la fois.

Suite à cette expérience plus que satisfaisante, Gilles nous a dit que la force de notre groupe était dans le “live” sur scène. Alors, il nous a proposé de faire un projet d’album live où nous jouerions nos chansons tous les cinq dans son studio sans la technique du métronome.

Nous avons tellement aimé le résultat final que nous avons décidé de faire de ce projet d’album live le tout premier album officiel du BazaràMax qui allait devenir “En Quête De Liberté”. Nous en avons profité pour re-paufiner des détails comme refaire les pistes de basse car au début le son était inaudible, ré-enregistrer la voix de Max et sa guitare, corriger des bouts de trompette et enregistrer les “back vocals” et autres effets sonores.

Malgré ces changements, l’ambiance “live” y est toujours. Par contre, les chansons de l’album où nous n’avons apporté aucun changement sauf pour le mixing et le mastering sont “T’as Mis Un Clou À L’Ouvrage” et “Lonely Day”.

L’album a été entièrement confectionné par nous-mêmes. J’ai fait l’illustration de la pochette et Alexis Fréchette, notre batteur et graphiste de formation, a réalisé le graphisme de la pochette d’album (couleur, lettrage). Nous nous sommes aussi arrangé pour faire imprimer les pochettes et produire les cds contenant nos chansons.

4. Comment avez-vous vécu le confinement et comment envisagez-vous l’avenir du groupe?

Durant le confinement, nous étions extrêmement chanceux d’avoir complètement terminé la production d’En Quête De Liberté juste avant que la pandémie éclate. Nous avons sorti l’album sur les plateformes d’écoutes en ligne le 28 novembre 2020 et l’enregistrement fut terminé quelques mois auparavant. Sauf qu’au mois de mai 2020, nous étions supposés faire notre lancement d’album officiel au bar Le Verre Bouteille. Donc, en pleine première vague de covid, nous avons dû oublier la sortie physique de l’album.

En attendant d’avoir pu recommencer à jouer devant public, ou tout simplement nous cinq ensemble, nous en avons profité pour tâter tout l’aspect virtuel de la musique. Je me suis alors porté volontaire pour faire la promotion du groupe sur les réseaux sociaux, m’occuper des relations de presse, écrire aux stations de radios, blogs, émissions de télévision, podcasts, etc.

Pour ce qui est du futur du groupe, nous allons continuer à faire comme nous avons toujours fait: c’est à dire parcourir les quatre coins du Québec et jouer dans le plus d’endroits que nous pourrons trouver (bars, salles de spectacle, concerts de la Fête nationale du Québec et du Canada, festivals, etc.), continuer à créer de nouvelles chansons pour éventuellement travailler sur un prochain album…

Pour plus d’infos: https://www.facebook.com/lebazaramax

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s